M’autoriser

M’autoriser à vivre

Motoriser mon cœur

Le moteur de toute une Vie

 

Gouverne, la peur de mon cœur

Dictature des sentiments

Filature en douce de mes erreurs

 

Accueille, le coeur de ma peur

Dortoir des incertitudes

Mouroir en brute de mes turpitudes

 

M’autoriser à être

Motoriser ma bienveillance

Le mot des heures infinies

 

Gouverne, la peur de mes heures infinies

Dictature de mes émotions

Filature en douce de mes clameurs

 

Accueille, les heures infinies de ma peur

Dortoir des servitudes du miroir

Mouroir en brute de mes exactitudes du miroir

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s