L’erreur « d’aiguillage » – Édition Bis (mars 2018)

On commet tous un jour l'erreur "d'aiguillage" qui fait basculer sa vie. Cela ne va certainement pas jusqu'au drame. Mais combien même, cela suffit à engendrer toute une série d'événements qui s'accumulent bon gré mal gré. On se retrouve coincé dans une sorte de tourbillon inévitable, un engrenage dont l'issue est parfois incertaine: tout cela … Lire la suite de L’erreur « d’aiguillage » – Édition Bis (mars 2018)

Mais où va t-on? – Édition Bis (Août 2013)

Nous sommes la somme de nos ignorances. Pour y remédier, il faut changer notre perception du monde : l'enfant capitaliste n'a pas sa place dans le capital bien-être du citoyen. L'actuel modèle socio-économique freine notre élan vers une vraie guérison. Une guérison de ce mal être qui ronge la majorité des individus. C'est la société … Lire la suite de Mais où va t-on? – Édition Bis (Août 2013)

A la Racine du Cœur… – Édition Bis (janvier 2021)

L'Intuition nous guide vers les Vérités à travers quatre principales qualités que sont : l'Amour, la Joie, la Compassion et l’Équanimité. Ces qualités prennent racine dans notre Cœur et se révèlent à notre Intuition. L’Éthique est un chemin noble vers ce quoi nous nous dirigeons. Sans une certaine Éthique, nous nous perdons. De l'autre côté … Lire la suite de A la Racine du Cœur… – Édition Bis (janvier 2021)

Des galipettes dans tes yeux – Édition Bis (septembre 2020)

Des galipettes dans tes yeux Une allumette pour éclairer les Cieux D'un sourire lumineux Par Dieu que ta bouche est spacieuse Des messes opéra dans ta voix Une voie dans ton arène De mes pensées allégresses Avec comme Bourgeois ma caverne Née d'une délicieuse alchimie Entre le Rêve et l'Infini Tu m'es contée dans une … Lire la suite de Des galipettes dans tes yeux – Édition Bis (septembre 2020)

Citation / Le discours

Le discours avec autrui n'est pas une vérité de Soi.Le mensonge, aussi innocent soit-il, est vissé au discours, aussi sincère soit-il.La vérité ne se mesure pas au discours, aussi argumenté et beau en apparence soit-il.Le discours n'est que apparence parfois trompeuse. Surtout quand il joue sur les émotions basées sur la subjectivité.Emorizo, alias F. Ménez