Un regard intérieur

Notre vie évolue au gré des saisons: la mélodie, qui trotte dans notre tête, change de rythme et de couleur. C’est un signe que nous mûrissons avec l’âge pensant.

Un jour, on se rend compte qu’on a laissé en friche une part de notre jardin secret. On n’a pas pris le temps nécessaire pour travailler sur Soi. On s’est laissé embarquer par les aléas de la vie sans forcément prendre conscience de ce territoire inexploré en nous: certaines de nos ressources sont restées inexploitées.

Le Temps a joué aux dés et nous voilà face à cette certitude: « on a tant de choses à apprendre de Soi, tout un univers à défricher tant les mauvaises herbes s’y sont trop longtemps installées. On a tant de choses à découvrir de ses plants devenus plus grands, de ce jardin  que l’on a oublié de cultiver en toute conscience à notre rythme. » Toutefois, on récolte les fruits de son labeur: qu’importe le chemin emprunté dans ce vaste jardin, devenu un territoire à redécouvrir avec le temps.

« Nous sommes la somme de nos actes », comme disait si bien l’écrivain et homme politique André Malraux.

La Nature reprend ses droits après une violente tempête (peines ou revers de la vie par exemple). Elle renaît peu à peu sauvage et incertaine. Mais, Elle avance, grignote du terrain. Elle s’enrichit. Puis vient le temps de La dompter à nouveau pour y voir un ruisseau caché sous les mauvaises herbes. Ce ruisseau, qui nous mène sur la voix de cet Océan, immense et impérial.

Un vent de tempête souffle un temps sans pour autant abattre tous les arbres de la forêt (Notre Etre). Les arbres prennent racines et s’enfoncent durablement au plus profond de la terre nourricière.

Cependant, certaines personnes prennent soin de ce jardin secret depuis l’enfance. Et, elles ont su garder la couleur de leur fraîcheur: belles et resplendissantes. La richesse d’un cœur se nourrit de cette luxuriante forêt qui compose leur jardin devenu un parc verdoyant.

Un bon ruisseau irrigué donne une terre plus riche pour nos futures graines (projets qui mûrissent ou actes par exemple).

La source de ce ruisseau se trouve en chacun de nous. Il faut savoir la chercher dans le plus profond de son Etre. Et un jour, ce ruisseau découvre l’Océan…

Extrait de la Théorie globale de la Récolte de Soi

Emorizo, alias F. Ménez

PS: Un moment donné de sa vie, la majorité d’entre nous connaissons la peine (la tempête) et nous nous sentons désarmés face à la réalité. Nous oublions parfois notre richesse intérieure, ce jardin secret enfoui au plus profond de son Etre.  D’autre fois, pris par le courant de la vie, on oublie de prendre soin de Soi…

PS2: Après maintes choses peuvent être dites sur ce court texte. Je ne fais qu’effleurer les nombreuses possibilités autant que nous sommes différents dans nos actes et nos vies. Ce qui est dit là n’est pas exhaustif. A chacun de trouver son message ou pas…

PS3: Cela me parle. Ce n’est pas pour autant que cela parle à tout le monde. J’en suis bien conscient. Chacun a son propre univers et sa profondeur. J’imagine tel quel le parcours de ma vie. Sans pour autant imposer ma vision des choses…

Copyright © Tous Droits Réservés, La Théorie globale de la Récolte de Soi, F. Ménez-2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s