Des arbres chevelus

Des arbres chevelus

A qui l’on prie dans une capsule

 

Des âmes chauves nues

A qui l’on crie comme des crapules

 

Ivresse de l’hiver noir

Chasse les vers de tes bois

 

Ivresse de l’hiver noir

Chasse les verres de ta voix

 

Cherche un refuge

Une luge

Un chemin de fer

Dans cet enfer

 

Cherche un refuge

Une purge

Un chemin de lois

Dans cette joie

 

Emorizo, alias F. Ménez

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2018

2 réflexions sur “Des arbres chevelus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s