Petite pensée

peinture 4

« Petite pensée », peint par F. Ménez (2005)

 

Oh Marlène…

A l’époque je marchais sur une mare de gouache pour peindre chacun des pas de mes pensées qui faisait chair à sa beauté.

Je sentais son aura m’envahir de toute part comme une seconde peau, un voile qui toile mon corps…

J’avais peint mon cœur à l’encre de ses yeux, bleus comme un océan qui me noyait dans sa « chair ».

J’avais peint ce qui me venait à l’esprit. Ma main s’était laissé guider sur les airs de Ben Harper and the Blind of Alabama. J’avais senti comme une paix intérieure m’envahir en écoutant en particulier « Wicked man »…

Oh Marlène, doux souvenir d’antan, dans mes veines coulait l’amour d’un soldat, d’un homme au cœur battant.

Sinon, la peinture parle d’elle-même. Ecoutez au lieu de vous contentez de voir…

Nostalgie quand tu me guettes…

 

Emorizo, alias F. Ménez

Copyright © Tous Droits Réservés, « Petite pensée », F. Ménez-2018

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s