Les Naufragés et leur Peine

Les naufragés jettent l’encre dans un océan de mots

Des maux ancrés au cœur des vagues de l’humeur ronde

Ne cherchez pas à fuir des profondeurs de votre âme

Il s’agit d’un hymne à la faveur des tambours sages

 

Les naufragés foulent leur peine dans une plaine de plaintes

Pleines de maux au visage terne des rides à l’humeur en berne

Ne cherchez pas à saisir les profondeurs de votre âme

Il s’agit d’un soupir à la clameur des tambours-rage

 

Les naufragés cueillent leur misère dans un ciel artificiel

Artifices des Sots au pied d’argile

Un saut des plus puérils

Des Dits Sauveurs du péril

Des cœurs fragiles

Aux mots agiles

 

Les naufragés et leur peine arrêtent d’écrire

De décrire leur misère incomprise

Jetée à l’ancre leur colère soumise

 

Réveillez-vous naufragés du délire

Une arche pour plier l’encre à la vague des océans vides

Ne soyez plus des vagabonds de l’humeur triste

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s