Accès à La Cuvette des W.C. en excès

Les truands se cachent derrière un sourire de vitrine

Pour vomir leur ignominie assassine

Sang vineux à la bouche barbare

Cent pieux à la fourche, bâtards!

 

Les mantes religieuses se pavanent au festin du Roi

Pour se nourrir le cœur froid d’effroi

Sans humanité, traitée dans l’absence

Sens dirigés digérés dans l’abondance

 

Les pieuvres se congratulent derrière leur maillage conglutineux

Mais se vautrent les neurones fatigués

Dans leur case vide d’humanité

Sans conscience, leurs rires épineux

 

Les petits Malins, main dans la main, se goinfrent comme des porcs

Et multiplient leurs errances incommensurables

Dans leurs duperies misérables et exécrables

Sans visages, leurs crimes en ressort

 

Sangs en main, leur impunité s’écrasera

Dans la cuvette infecte des World Companies… comme des rats

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2022

2 réflexions sur “Accès à La Cuvette des W.C. en excès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s