Des âmes perdues

Des arbres abattus

Des armes chevelues

Des larmes crues

Des âmes perdues

 

Un faisceau de lumière

Un réseau de poussière

Une peau de Terre

Sans chair

 

Rien à faire

Les Hommes sont fiers

Les Ombres sont chères

Les tombes sont serres

 

Ici-bas

La Terre crève

La Mer achève

Le désordre des Hommes

En guerre contre leurs Ombres

 

Sombre reflet de la Peste

Nombre rejet du Reste

 

Que faire?

 

La Terre sème

La Mer des ouragans

Comme une rage au vent

Des peines…

 

Que faire?

 

Les Hommes foulent

Leurs Ombres de sang

Comme une mare au chant

Des sirènes…

 

Voilà bien Bête

Maintenant que tout s’achève

 

Emorizo, alias F. Ménez

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2017

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s