Eloge à l’écriture

L’écriture est une arme à qui sait s’en servir.

L’écriture est une amante à qui sait s’en saisir

L’écriture est une amie à qui sait sans mentir

L’écriture est une ennemie à qui sait sans sentir

L’écriture est une sœur à qui sait sans fléchir

L’écriture est une mère à qui sait sans réfléchir

L’écriture est un réservoir d’idées saines et rebelles

L’écriture est un chausseur d’opinion au pied de la lettre

L’écriture est un lieu d’écoute et de partage sentinelle

L’écriture est un chant de liberté au champ des tempêtes

L’écriture est un animal en voie d’extinction

L’écriture est dénaturée par la faune sauvage: sociétés en action

L’écriture existe encore par ces cœurs chantants

L’écriture résiste tant bien que mal aux désastres des mots morts-vivants

 

L’écriture, c’est vous, c’est moi, c’est nous tous ensemble pour continuer à inventer, à partager, à se connecter les uns avec les autres.

L’écriture, c’est nous: elle nous aime, nous haïs, nous console, nous habite, nous habille, nous cherche, nous cajole, nous repère, nous abîme, nous guide, nous écoute, nous fait sentir plus fort ou vulnérable à certains moments de nos vies. L’écriture, c’est tout ça, notre force et notre faiblesse. Et bien d’autres choses à qui sait écouter les mots…

L’écriture a autant de facettes que d’humains qui composent l’Humanité

L’écriture est l’image de celles et ceux qui se connectent à Soi et aux autres

L’écriture peut être un piège car il existe multiples interprétations d’une même phrase voire d’un seul mot, et vous voilà poursuivi pendant des siècles d’errances

L’écriture peut être un danger car il existe des manipulateurs de mots et émotions qui s’y accordent, et vous voilà pourchassé ou manipulé pendant des années de galère

 

Alors, oui

L’écriture est une arme

L’écriture est une amante

L’écriture est une amie

L’écriture est une ennemie

L’écriture est une sœur

L’écriture est une mère

Alors, non

L’écriture n’est pas si innocente car elle peut blesser

L’écriture n’est pas vraiment absente car elle peut ressusciter

 

L’écriture n’a pas d’habits. Elle est notre Soi qui se compose à la manière de…

Voilà pour aujourd’hui. J’avais envie de partager cela. A chacun d’en faire son opinion. L’écriture est universelle après tout. Chacun(e) y met ses souliers et entre comme il ou elle est

 

Emorizo

 

Copyright © Tous droits réservés, F. Ménez-2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s