Triste Automne

Tricoter des mots dans un tiroir à feuilles

Filer l’Automne au miroir de l’accueil

Cueiller la vieillesse au soir d’un cercueil

N’est pas net, ce fil à retordre

A tordre des torchons

A papier qui sait!

Qui sait ce qui nait

D’un repère sans terre

Cherche des lucioles

Pour accompagner tes mots

Des émotions d’un temps

Sans sang et sans lendemain

Accueilles les rivages d’un vieillard

Sans âge à s’accrocher à la Lune

Nuage sombre, ne vois tu rien venir

Sur les collines fines

D’un linceul sans fils

Emorizo

En mémoire à mon papa

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2018 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s