« Vision est esprit »

On passe son temps à repasser des films dans sa tête sans queue ni tête car l’Ego est résistant. L’Ego Malin aime se surprendre et toiler des histoires à coucher dehors! Il invente un « Je » qui se noie dans sa misère d’humain ou qui se perd dans la présomption. Le « Je » s’éloigne de notre véritable « Moi » pour soi-disant exister aux yeux d’un Alter-Ego. L’Ego se réfugie derrière une fenêtre et observe sans agir réellement dans la vraie vie. L’Ego rentre en jeu dans cette spirale sans fin jusqu’à se sucer la moelle. Il aime qu’on le flatte et pourtant il n’est qu’illusion.

« Vision est esprit. »

« Vision est esprit ». Le « Je » s’identifie à ses histoires et ses différents chemins qui ne mènent nulle part que ici. Là, toujours là à s’autoproclamer « moi, je » suis ceci; « moi, je » suis cela. Quand on est éblouie par son « Moi extérieur », on se perd vite. J’entends par ce « Moi extérieur », cette image que l’on donne à manger aux autres. Cette image de la perfection de Soi qui n’en est vraiment pas une. Il s’agit d’une absence de sa vraie nature.

« Vision est esprit. »

« Vision est esprit » du fait que ce que l’on croit apercevoir n’est qu’un mirage sans visage dans sa cage. On croit que l’Ego est la réponse:

  • à nos chagrins et nos amours;
  • à nos efforts et nos réussites;
  • à nos espoirs et désespoirs;
  • à nos tourments et nos misères;
  • à tout ce qui fonde notre Moi;

Il n’est pas ainsi. L’Ego n’est pas la réponse. Il n’est que vision… Il s’agit de notre identité douloureuse, une expression subtile

L’Ego n’est qu’une façade de ce que nous sommes réellement. Nous ne sommes pas ces histoires qui trottent dans la tête comme des fourmis agitées. Nos qualités se révèlent quand on comprend que « vision est esprit ».

Il s’agit d’un point de vue, du point de vue de mon Ego. Peut être que je me raconte des histoires? Pourtant d’expériences, je sais que les histoires qui circulent dans notre cerveau sont fictives et sans intérêts réels. Nos histoires appartiennent à notre imagination sans failles.

Combien de fois on se dit: « Untel ne me parle plus! J’ai dû le vexé l’autre jour en lui sortant une mauvaise blague… Pourtant untel a souri à ma blague. Qu’est ce que je lui ai fait pour qu’untel me fasse la tronche aujourd’hui? J’ai peut-être poussé le bouchon un peu trop loin au mariage de la cousine avec mon côté gamin. Et ridicule maintenant que j’y pense? Merde, mais pourquoi, untel me fait la tronche… »

En fait le fin mot de l’histoire, c’est qu’untel vient de perdre son grand-père d’où ce manque d’intérêt soudain… aux choses et aux gens.

C’est un petit exemple parmi tant d’autres de ces histoires qui tournent en boucle toute la satanée de journée. Et pourtant, il s’agit d’une « vision de l’esprit »…

Je pense qu’on est tous programmés comme cela! A moins d’être conquis par la sagesse orientale qui prône un esprit différent de celui des Occidentaux toujours tournés vers leur nombril… C’est difficile pour les Occidentaux d’avaler la couloeuvre orientale: ils pigent que dalle aux « pseudos » discours des Sages Orientaux. Ils ne sont pas habitués à évaluer leur for intérieur obnubilés par leur petit confort bien douillé et bien au chaud. Les Occidentaux se conforment à un esprit bouillonnant d’histoires à se raconter entre copines!

C’est vraiment constructif quand on couche sur le papier ses histoires qui finalement ne mènent nulle part autre que dans l’imaginaire collectif ou individuel. « L’imagination dans le bon sens », le slogan d’une banque de surcroit, qui colle bien à cette supercherie de l’Ego Malin.

Le plus surprenant, c’est que nous sommes vraiment rassurés par nos histoires intérieures. Comme une profonde quiétude qui s’invite là dans nos pensées. Une quiétude que l’on n’atteint pourtant pas puisqu’il ne s’agit que d’illusion ou fantasme. C’est tellement rassurant et on prend ainsi vite goût au contrôle de sa vie (du moins on le croit). Car oui, c’est une croyance de plus qui vient s’ajouter à de multiples tentatives de l’Ego de nous amadouer. Mais là, c’est une autre histoire.

Pour aller plus loin dans la notion de « vision est esprit », il faut comprendre par là: « la vision comprend deux aspects fondamentaux: le sujet ou soi, et les objets ou apparences, formés par l’imagination de ce soi. » (L’éveil de l’esprit lumieux, de Tenzin Wangyal Rinpoché). « Vision » au sens de ce qui est vu ou perçu, notamment en tant que représentation mentale.

Sur cette réflexion du jour, je vous laisse seul juge de ce qui est bon ou pas à prendre! Après tout, mon Ego me joue aussi des tours de passe-passe…

Emorizo, alias F. Ménez

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s