Que de fumée sans ombre

Que de fumée sans ombre

J’approche mes ailes

Dans mes décombres

Sans elle

 

Que de peine sans souffle

J’accorde mes orages

Dans mes pantoufles

Sans rage

 

Que de chaînes sans détour

J’accroche mes pensées

Dans mes Tours

Censées

  

Que de nuages sans rivage

J’apporte mes soucis

Dans mes Pages

Sans vie

 

Que de chemins sans rien

J’accouche mes désirs

Dans mes refrains

Sans plaisir

 

Que de pluie sans eau

J’apostrophe mes souvenirs

Dans mes peaux

Sans os

 

Que de maux sans mots

J’absorbe mes délires

Comme un sot

Sans sourire

  

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s