Un si doux visage

J’entends ton visage fleurir

Et j’écoute ses rires du Temps

Et je lis ses joies d’antan

 

J’entends ton visage souffrir

Et j’écoute ses blessures du Temps

Et je lis ses cicatrices d’antan

  

J’entends ton visage vieillir

Et j’écoute ses caprices du Temps

Et je lis ses tristesses d’antan

 

De ton visage, j’aperçois cette vie dans le Temps

Un crépuscule sans Lune

Un crépuscule qui s’achève par le jour suivant

 

Que de rides sans failles

Que de failles sans rides

Que de chemins parcourus sur ton visage vieilli

Que de chemins parcourus sur ton sourire infini

Éternelle beauté d’un grain de folie

 

Je lis sur ton visage tes combats face à l’existence incertaine

Je lis sur ton visage tes réussites face à l’adversité de la Vie

 

Je lis tes racines qui creusent ton visage

En pâturage sur le champ des Vignes

Un si doux visage

La Vie

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s