Bonne Nuit

Elle parle tout bas, le chant des abeilles, sur son îlot

Elle garde pour elle, ses mots qui envisagent le visage des âmes

Elle pleure là, tout bas, la mélancolie désarmée

Elle imagine pour elle, des rayons cosmiques venus se coucher sur son lit

La baignant sous son aquarelle, des images fines et aimables

Le temps n’a pas le sens des cent mots qu’elle pleure

Le temps s’use aux sabots sur un éclair-champ

Plus loin dans ses souvenirs, elle cueille un ouvrage du temps fleuri

Elle penche la tête et regarde droit vers cet horizon incertain

Une larme-chandelle brille de mille éclats au printemps chantant

Elle parle tout bas, le chant des abeilles, sur son îlot

Elle emportera avec elle, ses souvenirs, la danse de ses émotions

Elle pleure une dernière fois, la larme au crochet de ses yeux

Le temps s’use aux sabots sur un éclair-champ

Son cœur l’accompagne à la douceur d’une belle clameur

Son cœur lui dit au revoir un chant charmeur

Elle s’en va tout bas dans le silence de la nuit

Un crépuscule à la fleur fragile et délicate

Bonne nuit

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s