La griffe des mots

Sur le bord de l’insolence

Place de mon cœur

Mon cœur est une avalanche

 

Sur le port de l’incertitude

Place de mon cœur

Mon cœur est vagabond

 

A l’encre, je griffe mes mots

Sur la blanche colombe

 

Sur la branche

Féconde des tranches de vie

Un peu dissipées

Sur le pont des apparences

 

Un pont entre deux branches

Un bond entre deux manches

Deux mains qui s’attirent

Deux mains qui s’étirent

Jusqu’à l’infini des sens

Sentiments des cieux

Ceux qui pleuvent sur nos cœurs

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s