Votre Altesse Dictée

Ruisselle lentement mon ivresse

Sous les flots incessants, votre Altesse

Atteste ses bonnes paroles fraîches

Fraicheur inconsciente rêche

Territoires en friche

Les Gouvernants de beaucoup s’en fichent

 

Pleure doucement mon cœur

Sous les sots cassants, votre Froideur

Orchestre ses bonnes frayeurs inouïes

Noirceur angoissante de « oui »

Liberté « en vrille »

Les Gouvernants de beaucoup s’enfuient

 

Doucement dans votre carrousel d’avis de tempête

Tempête en nos âmes trompe-bêtes

Une trompette pour annoncer l’irréel

Absurdité des Temps frêles

 

Doucement dans votre carrousel d’avis d’averse

Controverses versées dans nos larmes fatiguées par tant d’ivresse

Une blessure pour amorcer un tremblement de terre

Fragilité des Temps qui obtempèrent

 

Voilà bien votre Politique désespérante

Espoirs rompus par tant de manipulations divergentes

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez – 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s