Pensée éphémère # 22

Il pleut des injustices sur le cœur valeureux de soignantes et de soignants en détresse. Ceux-là même qui ont vu leur vie basculer par décret l’été 2021. Ce décret est une insulte à la démocratie et le symbole de la déchéance de nos valeurs ancestrales.

Combien de personne se sont retrouvées au ban de la société en plus des soignants et soignantes? Des pompiers, des salariés du monde médico-social et j’en passe. Combien?

Le malheur des soignantes et des soignants est de ne plus avoir de quoi subvenir à leurs besoins vitaux. Les administrateurs leur volent le droit d’exister, de vivre dignement.

L’administration refuse le licenciement de soignants à défaut de poursuivre leur vocation. Un licenciement qui aurait le mérite d’apporter un soutien financier. Ils n’ont droit à aucunes aides…

Ils sont suspendus comme des malpropres. Un criminel est beaucoup mieux traité dans sa prison doré.

Ils sont rejetés par le système. Cela a été jusqu’à rembourser leur salaire dûment gagné après le 15 septembre 2021, date que je qualifierai d’exécution du monde médical.

Ils ont aussi été applaudis pour leur bravoure face au manque de moyens et la maladie régnante dès le début. Et expulsés du système sociétal du jour au lendemain suite au décret criminel de l’été 2021… C’est ce que je qualifierai de grande hypocrisie.

C’est ignoble de traiter un être humain comme une sous catégorie ou un être insignifiant aux yeux de la société.

C’est intolérable que des médecins de plateaux et autres marionnettes « transhumanistes » ou zélés fassent le show face à la détresse d’êtres humains. Le show de la propagande.

A ma manière, je suis de tout cœur avec ces soignants et autres qui subissent le non sens et l’acharnement médiatique.

Non, cher Sinistre de la santé, ils ne sont pas que 500… Ils sont bien plus nombreux malheureusement. C’est une honte de minimiser la situation devant un parterre d’aveugles

Depuis bientôt un an, la vie de ces soignats est en suspens. Cela est inacceptable que des politiques décident du sort de citoyens par décrets.

Il est écrit sur ce qui nous servait de Constitution: « les citoyens naissent libre et égaux en droits ». Cette Constitution serait peut-être un leurre, une illusion de plus dans notre société?

Emorizo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s