La Théorie globale de la Récolte de Soi

P15-02-09_14.39

Forêt de Huelgoat (Bretagne) – 2009, de F. Ménez 

 

Petit jardin deviendra grand…

La vie, c’est passer son temps à semer des graines au fur et à mesure que l’on avance. Par contre, laisser le temps à ces graines de germer pour donner de beaux arbres, de belles fleurs, de beaux fruits… Ne pas chercher à cueillir tous les fruits d’un même arbre. Apprendre à laisser le temps aux fruits de mûrir. Et ainsi, les cueillir à la bonne saison.

Ne pas se focaliser sur le même arbre. Le laisser respirer et grandir en lâchant-prise. Chaque arbre qui pousse est une somme de possibilités dans nos futurs possibles tant intellectuels, affectifs que psychologiques ou philosophiques.

De temps en temps, sans imposer quoique ce soit, arroser les plants. Ces derniers ont aussi soif et ont besoin de lumière (une agréable pensée intérieure qui berce nos cœurs) pour pousser et devenir, à la somme de notre vie, une jolie forêt avec ses couleurs, sa vie, ses mélodies, son univers si particulier à chacun.

A chacun sa forêt. A chacun le droit d’organiser la visite de sa forêt dans ce même Univers comme il le ressent intérieurement.

Semer des graines pour un jour récolter les fruits. Chaque action, chaque graine aussi petite soit elle amorce déjà une richesse insoupçonnée. On grandit car on se nourrit de ses fruits devenant plus ou moins mûrs.

Le bonheur ne se calcule pas, il se vit.

Accueillir avec bonté et bienveillance ce que nous recevons. Les bonnes graines sont rares et si précieuses que ce serait dommage de les jeter avec un jugement incertain.

Enfant, on apprend à cultiver son jardin secret. La culture étant ce qu’elle est, on se met à cultiver de nouvelles plantes en semant de nouvelles graines.

Nous devenons meilleur jardinier par l’expérience car on finit par connaître à la longue les mauvaises herbes. Cependant, ne pas les redouter. Au contraire, elles nous apprennent que nous ne prenons pas assez soin de notre jardin, de notre forêt.

Pour avoir un beau jardin, entretenir régulièrement sans chercher à mieux s’occuper d’une plante que d’une autre. L’intuition guide le bon jardinier qui sait écouter les arbres de sa forêt. Car les arbres sont une voix intérieure, une voie spirituelle…

Emorizo, alias F. Ménez

Copyright© Tous Droits Réservés, La Théorie de la Récolte de Soi, F. Ménez-2016

Une réflexion sur “La Théorie globale de la Récolte de Soi

  1. La théorie vise à s’emparer de mots de tous les jours (culture, graine, plante, jardin, terre, cueillir, racine, maturité, fruits, feuille et tant d’autres) pris au second degré. Ce qui amène à penser que les mots ont trouvé leur racine dans l’agriculture… Fruit d’une pensée guidée aux premières heures de l’écriture… quelques millénaires en arrière! Point de vue personnel!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s