Je trompe l’aiguille

Je trempe l’ennui

Dans un biscuit…

L’air de rien,

Je trompe l’aiguille

Qui foule le Temps.

 

De rien,

Je me faufile

En grignotant l’instant,

Dans le cœur de l’horloge

Loge de mon ennui.

 

Je cherche une clé

Pour ouvrir cet Ogre

Qui file à l’anglaise…

 

Je traîne un peu la patte:

La serrure est éjectable!

Ouah, mais dans quel monde

De ouf, je vis.

 

Je trompe l’ennui

En t’invitant toi l’ami(e)

A suivre aussi

Cet Ogre-Temps

Assassin.

 

Ca y est!

J’ai enfin mis la clé

Dans la serrure!

Ne demeurons plus

Prisonnier de cet Ogre-Temps…

Et fumons l’ennui,

L’expiration inspirée.

 

Emorizo, alias F. Ménez

Copyright© Tous Droits Réservés, F. Ménez-2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s