Le déficit de la théorie de l’esprit chez les autistes Asperger: une arnaque ou une réalité?

Autiste Asperger avec un Haut Potentiel Intellectuel et la théorie de l’esprit ?

Parfois, les gens sont incapables de comprendre de quoi je parle. Ayant la faculté nécessaire aux décryptages des signaux non verbaux et verbaux, les neurotypiques devraient aisément comprendre n’importe qui de manière même intuitive. Je dis bien n’importe qui. Mais ce n’est pas le cas.

Le déficit de la théorie de l’esprit ne s’applique pas plus à nous autistes Asperger que les neurotypiques. Ils sont incapables de mettre les mots juste sur notre vécu et notre manière de penser. Ils leur manquent aussi le décodeur de l’esprit atypique. Dans un sens ou dans un autre, nul n’est plus doué pour comprendre l’autre.

Dans mon cas, mes intentions sont souvent mal interprétées. Non que je sois incapable de maîtriser le vocabulaire. Non ! Juste que les gens sont obnubilés par leur intuition qui s’avère souvent fausse quand il s’agit de comprendre les intentions, les questions, les réponses, les réflexions et autres des autistes Asperger.

Ce sont juste deux perceptions du monde différentes et non un soucis de théorie de l’esprit. Je fais preuve d’empathie mais à ma manière selon mes codes. Pourquoi diable mes codes ne seraient-ils pas les bons surtout qu’intuitivement je fais preuve de bons sens et de grande logique ?

Alors, les neurotypiques ont le bon art de trouver réponse à tout ce qui les diffèrent. Tu n’es pas comme moi donc c’est toi qui est dans l’erreur. Pardon, de quelle erreur parles-tu?

Les neurotypiques ne sont pas plus dotés d’une grande capacité à ouvrir plusieurs voies avec la même phrase (le fameux second sens ou l’humour). Ils sont sûrement codés pour répondre de telle ou telle manière à une question basique d’un autiste.

En tous les cas, on est décalés l’un par rapport à l’autre. J’ai bien dit décalés ! Ca, c’est sûr…

Notre perception du monde est bien plus riche qu’il ne le paraît.

Par exemple, en écoutant les notes de chaque mots, je devine une intention, un sentiment. Les notes, le rythme, la cadence me sont des outils qui servent à la grande fiabilité de mon intuition. Je sais d’avance que l’autre n’a pas compris un traite mot de ce que je lui raconte. Est ce que nos sociétés sont construites autour du mythe de l’humain unique ? Il existe différentes formes d’intelligences, de perception du monde, de pensées. Un n’est pas égal à tout. Les neurotypiques représentant la majorité, il est de ce fait qu’ils se croient en mesure de confirmer que la théorie de l’esprit ne s’applique qu’à eux-seuls. C’est aberrant, c’est le même dilemme entre une tribu coupée du monde moderne et un peuple occidental. Aucun des deux n’a le monopole de la connaissance de l’autre. Si ce n’est que dans les tribus, ils savent vivre avec la nature, une écoute bien différente du message verbal ou non verbal.

Ce que je veux dire, c’est que la théorie de l’esprit ne tient pas la route. Combien d’autiste Asperger sont persuadés d’être anormaux ou d’avoir un déficit de la connaissance de l’autre ? Nous avons aussi un cœur et c’est celui-là même qui nous guide et nous fait comprendre les autres. Il suffit de sentir la vie pour la comprendre. Ce n’est pas une question de verbal ou non verbal. C’est un ressenti qui est perçu différemment avec un autre sens que la vue ou l’ouïe… Il s’agit de la musique du cœur.

Je reste persuadé que nous les autistes Asperger notamment Haut Potentiel avons un second cerveau bien supérieur à la moyenne. Ce second cerveau est situé au niveau des tripes, des intestins. Notre intuition est viscérale, c’est le corps qui agit avec l’environnement et non seulement les cinq sens érigés par Platon. Notre ouverture est bien plus vaste que les neurotypiques l’imaginent. D’où une plus grande anxiété, une boule au ventre ou une boule à la gorge dus à une mauvaise circulation neuronale entre le cerveau du haut et les tripes via le canal qui longe la colonne vertébrale.

Toujours est-il que chez nous, toutes nos intentions sont mal interprétées… voire décodées par cette fameuse théorie de l’esprit inventée par… un neurotypique bien évidemment !!

Je suis, on va le dire, d’accord sur le fait qu’il y ait un retard de compréhension qui s’expliquerait par une analyse complexe (traduire ce que l’autre pense). Et analyser prend un peu de temps car il faut décoder le message de l’autre. Dans ce cas, je suis d’accord, on intellectualise car il s’agit d’une réflexion sur les intentions de l’autre. Non pas qu’on soit déficitaire, mais bien parce que nous passons notre temps à analyser toute sorte de situation : bon sang, qu’est ce que l’autre a voulu dire ? C’est normal, il ne s’agit pas de notre langage. C’est un peu comme un occidental qui essaye de communiquer avec un chinois… il faut chercher dans sa mémoire ou alors faire un effort pour décrypter ce que l’autre pense ou dit. Et, ce sont des tâches très épuisantes pour notre organisme.

Bien sûr, c’est la minorité qui doit faire l’effort nécessaire pour s’adapter à un mode de pensée majoritaire.

Tony Atwood a bien compris que les autistes Asperger sont comme des anthropologues, ils découvrent un monde qu’ils ne connaissent pas (Le syndrome d’Asperger, guide complet – 3ème édition – Tony Atwood, 2009) mais d’ajouter ce qui est vrai dans un sens l’est aussi dans l’autre. Je pense que tous les humains sont quelque part un peu anthropologues.

La théorie de l’esprit est un concept dépassé qui nuit à la bonne relation des autistes avec eux-mêmes et leur entourage (souvent neurotypiques). La théorie de l’esprit est une belle arnaque si on la prend dans sa globalité. Après, oui, on trouvera toujours des liens saisissants et qui semblent convenir à juste titre aux autistes Asperger. Mais, à y réfléchir de plus près, sommes nous vraiment les seuls concernés par ce déficit de la théorie de l’esprit? Je vois beaucoup de neurotypiques qui se comportent très mal en société et vis à vis des autres… sans réelle empathie.

Emorizo, alias F. Ménez

Copyright ©Tous Droits Réservés, F. Ménez-2017

2 réflexions sur “Le déficit de la théorie de l’esprit chez les autistes Asperger: une arnaque ou une réalité?

  1. Juste pour info, on parle dorénavant de Trouble du Spectre de l’Autisme pour ne pas dire Syndrome d’Asperger ou autre « trouble » dans un spectre plus large et moins nuancé… Le TSA est référencé dans le DSM-V. Dans le DSM-IV, on parlait volontiers de Syndrome d’Asperger…

    J'aime

  2. Moi, éducatrice spécialisée dans le handicap intellectuel, neuroptyque bien névrosée qui évolue professionnellement dans un monde d’egos démesurés, je vous rejoins totalement, complètement, entièrement …..

    Aimé par 1 personne

Répondre à Nathalie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s