La vérité… qu’est-ce donc?

La vérité… qu’est ce donc?

Parfois, lors d’une conversation animée, il m’arrive de croire en ma sainte vérité et puis soudain à celle de mon interlocuteur. Pourquoi? Moi qui deux secondes avant, soutenait ma vérité, me voilà sur le cheminement de la vérité de mon interlocuteur. Etrange! pourtant, il me semblait avoir raison. Et ben, faut croire que j’avais tort. Ou alors, j’ai été saisi par l’argumentaire bien ficelé de mon interlocuteur. A n’y rien comprendre…

Ensuite, je quitte mon interlocuteur et me refait le film de la conversation passée. Et là comme par miracle, des arguments offensifs viennent alimenter mon ancienne vérité qui contre attaque celle de mon ancien interlocuteur.

Soit, j’ai deux de tension lors des interactions sociales car je suis incapable de défendre ma vérité qui par ailleurs s’en trouve renforcé après avoir quitté mon ancien interlocuteur.

Soit, je ne suis pas doué pour échanger des opinions en direct…

Soit, j’ai besoin de plus de temps pour ficeler un bon argumentaire.

C’est étrange de fonctionner comme cela. J’ai de bons arguments mais pas assez fouillés. Et du coup, je me trouve lésé lors d’échanges avec autrui. Je n’ai pas la répartie qu’il faut. Je n’arrive même pas à argumenter quoique ce soit. Alors qu’en retour indirect, j’ai du poids dans la balance.

D’où cela provient-il? Est ce le résultat d’un cerveau qui ne fonctionne pas pareil et qui analyse tellement qu’il en oublie l’essentiel…?

C’est ballot, car du coup je passe pour un ignorant, une personne n’ayant aucune opinion constructive. Alors, qu’il suffit d’être dans de bonnes conditions climatiques avec ses émotions et ses sensibilités multiples pour enfin argumenter férocement et juste.

A n’y rien comprendre…

Peut-être que je suis tellement décalé avec le reste de la population en général que je me retrouve confronté à des schémas de pensées complètement différents et qui s’appuient sur d’autres faits.

Par exemple, les autistes Asperger (ceux et celles présentant un Trouble du Spectre Autistique comme si bien dit dans la nouvelle bible) ont cette faculté de ne jamais mentir à tort. Si ils mentent, il s’agit plus d’un petit mensonge sans réelle conséquence. Et si conséquence il y a, je peux affirmer que cela fait mal car tout semble déformé par la vérité de l’autre…

La vérité c’est qu’il y a beaucoup de mensonges déguisés dans les interactions sociales.

La vérité c’est que nulle vérité n’est plus réaliste que l’autre.

La vérité est en chacun de nous: mensonge ou sincérité.

La vérité c’est que j’ai déjà tort en écrivant ces mots car autrui a une autre opinion bien plus ficelée.

La vérité c’est qu’il y en a pas. Nous cherchons une vérité mais elle est ancrée à notre culture et nos pensées diffuses. Quelle vérité peut jaillir d’un Moi coupable d’être plus malin et rusé? La vérité est là où on ne s’y attend pas: elle provient du feu de l’âme, du coeur profond. La vérité n’existe pas car nous sommes pas assez ouverts. Nous sommes repliés derrière notre Ego malin. Moi et l’autre Moi (mon interlocuteur) n’avons aucune chance de tomber d’accord car notre vérité est esprit donc illusion…

Bref, dire la vérité n’est pas si simple qu’il y paraît…

 

Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s