L’Etoile du Berger

A la tombée de la nuit, les lucioles s’affolent au crépitement des galaxies.

Ne vois tu rien venir, petite luciole?

Les étoiles filantes accompagnent vos petites lanternes lunaires.

Un signe du ciel qui titille mes sens élancés au carrefour des réverbères

Papa, tu chevauches les nuages en pleine nuit

Un souvenir qui chevauche mes rivages infinis

 

Papa

Mon Etoile du Berger

 

A la tombée de la nuit, les folles se révoltent au cheminement des rires

Ne vois tu rien venir, jeune fou?

Les toiles filent lentement sur le rivage de l’insolence millénaire

Un signe du ciel qui maquille mes sens enlacés au détour de la Voie lactée

Papa, tu fredonnes les pages de pleine vie

Un souvenir qui fredonne mes sages fruits

 

Papa

 

Bon voyage dans mes souvenirs

A la page de mes fous rires

Sur la plage de mes sourires

 

Papa

Je t’aime

 

Emorizo


Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s