L’Enfant de Hier

Perdu mon rêve d’enfant

Je m’abandonne au naufrage

De mes illusions

 

Désillusions d’un soir sous les étoiles

A les accrocher une à une avec mes adieux

Pour jouer aux quilles avec mes souvenirs

 

Perdu mon cœur d’enfant

Je m’accroche à l’espoir

De mes dix ans

 

Espoir d’un lendemain sous les étoiles

A les décrocher une à une avec mes yeux

Pour jouer aux billes avec l’Univers

 

J’ai le sang qui vieillit

Mes maux solitaires d’un soir de vie

J’ai la langue qui maquille

Mes mots militaires d’un matin de survie





Emorizo

 

Copyright © Tous Droits Réservés, F. Ménez-2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s